jeunes, Uncategorized

Créer un environnement favorable pour que s’épanouissent des entreprises innovantes de transformation des produits agricoles.

unité de transformation

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est impératif de développer la production locale de ce que nous consommons. Certains évoquent la souveraineté alimentaire, d’autres considèrent que la transformation qu’elle soit artisanale, semi-industrielle ou industrielle constitue un débouché pour la production agricole. Ils sont nombreux à s’indigner des pertes post-récoltes, aux mangues qui pourrissent dans les vergers faute de transformation. Il arrive qu’on dénonce timidement l’invasion sur nos marchés de produits alimentaires de toutes origines souvent bourrés de conservateurs et d’additifs chimiques et qu’on vante les vertus insoupçonnées de nombre de produits locaux. On pense même que la seule manière de résorber le chômage est de développer l’agriculture et la transformation agroalimentaire.

Mais la valorisation de la production locale reste la plupart du temps un slogan creux et lorsque nous en parlons, nous restons souvent dans l’émotion, dans l’anecdotique alors que nous avons besoin d’une politique imaginative, incitative pour que nos matières premières locales soient valorisées et transformées au sein d’unités performantes, modernes, compétitives.

Je soupçonne nos gouvernements qui sont surtout composés d’hommes de négliger la transformation agroalimentaire et de ne pas prendre la pleine mesure des potentialités de  ce secteur en considérant que les activités qui y sont menées sont dans le prolongement de tâches domestiques au sein de la famille. D’ailleurs, la politique de valorisation de produits locaux se limite généralement à subventionner des groupements féminins pour l’acquisition de petits équipements, pour la formation de manière ponctuelle alors qu’il nous faudrait une politique ambitieuse, incitative avec des financements adaptés pour que ce secteur devienne attractif pour toutes les personnes qui veulent s’y investir. Et les femmes organisées en GIE sont appelées « transformatrices », une manière de les cantonner dans une sous-catégorie qui n’est pas celle de l’entreprise et de les utiliser comme alibis.

Il est temps de créer un environnement favorable, incitatif pour que les entreprises agroalimentaires puissent voir le jour, prospérer, créer des emplois, mettre sur le marché des produits compétitifs, innover et faire que nos pays, à l’instar des pays développés ne se contentent pas de consommer ce qui est produit ailleurs mais développent son industrie locale et offrent au monde entier ses productions. Il est important que la volonté politique s’exprime en actes pour qu’il soit permis à tous ceux qui veulent se lancer dans ce secteur d’emprunter plus allègrement la voie de la transformation des matières premières agricoles et agroalimentaires.

Je m’adresse aux jeunes pour leur dire que dans nos pays, plus qu’ailleurs, ils doivent savoir qu’ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour comprendre leur environnement, saisir les opportunités et dans une démarche volontariste se lancer des défis, formuler des projets et les mettre en œuvre. Ils doivent abandonner les chemins qui ne mènent nulle part, combattre le fatalisme et croire que l’avenir leur appartient.

La production agricole et la transformation agroalimentaire sont des secteurs où il est possible de commencer petit, de se former, de gagner en expérience avant de se lancer dans des investissements importants.

Beaucoup de jeunes tentent déjà cette aventure si difficile mais je suis persuadée qu’après quelques années de galère, ils recueilleront les fruits de leurs efforts et contribueront à donner tort à toutes les prévisions pessimistes sur notre capacité  à nous nourrir et à garder chez nous nos enfants qui tentent de fuir la misère.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s